Accueil Thématiques Économie et emploi CPRDFOP : la formation au cœur d’un nouveau modèle de développement

CPRDFOP : la formation au cœur d’un nouveau modèle de développement

Intervention d'Estelle Cochard

 

Monsieur le Président, chers collègues, dans ce débat qui intervient préalablement à la présentation prochaine du CPRDFOP, je voudrais insister pour dire que la formation, l’orientation, doivent être un véritable projet de société, un élément majeur d’une grande ambition de transformation sociale.

 

Les entreprises demandent des formations sur les métiers en tension, alors que ce sont des métiers en tension sur le court terme. Il ne peut y avoir d’adéquation entre le nombre de chômeurs ou de jeunes en formation et les besoins immédiats des entreprises. Le nombre d’emplois vacants est infiniment moins grand que celui des chômeurs, Les vacances de postes dans certains secteurs ne sont pas que liées à des problèmes de formation, mais aussi à des conditions de travail qu’il conviendrait d’améliorer.

 

Être convaincu de l’éducabilité de tous, tout au long de la vie, c’est penser la formation comme socle social, c’est se soucier de l’accès à la formation et à l'information pour tous et se préoccuper des parcours tout autant que des compétences. Sur le principe, c'est revendiquer la capacité de toutes et tous à se former et d'être acteur de son parcours de formation. C'est revendiquer le droit d'expérimenter, le droit aussi de se tromper et de rebondir. C'est coller aux réalités du monde professionnel qui est souvent fait d'une succession de discontinuités, d'allers-retours et de changements de cap car les parcours sont de plus en plus accidentés.

 

Nous savons, aujourd’hui, que les ressources naturelles sont limitées. Cela impose de fonder un autre modèle de développement, appuyé sur de nouvelles formes d’organisation économique et sociale qui ne peuvent exister que grâce à une mobilisation sans précédent de l’intelligence et de la créativité des humains.

 

Dans ce monde en mutations, chacune et chacune doit pouvoir construire son histoire personnelle et professionnelle, sans être enfermé dans une voie définie à l’avance par sa formation initiale, ses premières expériences, son territoire d’origine. C’est la capacité offerte à chacune et à chacun de choisir ses apprentissages et ses activités en fonction de ses goûts et des projets qu’il ou elle veut et peut mener à bien. C’est le refus de toute exclusion et de toute fatalité. Il s’agit autant de former le citoyen que le professionnel.

 

Notre groupe est convaincu que la Région est le bon échelon pour traiter en même temps, avec tous les acteurs concernés, et au plus près des territoires, des questions d’orientation, de formation, d’insertion et d’emploi. Nous sommes convaincus que la formation est un outil essentiel de promotion des personnes et de construction du lien social. Nous sommes    convaincus que, parce qu’elle parie sur l’infinie richesse des hommes et des femmes, elle peut nous permettre de faire face à la crise écologique multiforme que nous devons    affronter avec lucidité. Nous sommes convaincus que la formation est au cœur d’un nouveau modèle de développement, plus juste, plus humain, plus économe en énergie... et que    c’est ce niveau d’exigence qui offre une vision d’avenir.