Accueil Thématiques Agriculture et rural Confirmation de nos craintes : Le gouvernement choisit d’abandonner l’agriculture durable

Confirmation de nos craintes : Le gouvernement choisit d’abandonner l’agriculture durable 🗓

Le ministère de l’Agriculture veut combler son déficit budgétaire (environ 1 milliard d’euros) sur le dos des agricultures les plus durables : les mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC), les mesures de compensation des zones défavorisées (ICHN) et les aides à l’Agriculture Biologique.

Le ministère a tranché : une grande part du budget ICHN et des aides au maintien du Bio ainsi que de nombreuses MAEC seront supprimées.

Les Régions, touchées de plein fouet par une baisse sans précédent des dotations d’État (13 milliards sur le quinquennat), ne seront pas en mesure d’assumer ce recul à la place de l’État.

Pour assumer ses propres engagements et maintenir son soutien, le gouvernement devait notifier à l’Europe un transfert d’au moins 12 % du premier vers le second pilier de la PAC ; le ministre vient d’en annoncer 4 % soit 3 fois moins !

Cette décision condamne de nombreux agriculteurs qui, conscients des évolutions œuvrent pour construire une agriculture durable.

Ces décisions impliquent :

-le quasi abandon de la gestion des risques,

-les engagements sur l’ICHN non tenus,

-les MAEC et l’aide au Bio sacrifiés.

L'Etat sous la pression de la FNSEA préfère rassurer les grosses exploitations céréalières tournées vers l'exportation plutôt que soutenir les fermes durables et celles des secteurs les moins favorisés qui sont déjà les moins subventionnées.

Nous appelons les citoyens et les consommateurs :

-à refuser cette décision contraire aux besoins de produits agricoles locaux et de qualité et à un aménagement harmonieux du territoire ;

-à participer aux mobilisations agricoles de protestation contre cette décision.

Aujourd’hui, de nombreux paysans agissent pour montrer que des modèles plus respectueux des sols, de la biodiversité et de la santé humaine fonctionnent. Ce sont ces agriculteurs et les modèles qu’ils développent qui sont visés et mis en péril aujourd’hui.

 

Les élus du groupe écologiste au Conseil régional Centre-Val de Loire

Agriculture et rural Agricultures durables Bio Communiqués de presse PAC