Accueil Thématiques Agriculture et rural Agriculture : rapprocher les producteurs et les consommateurs

Agriculture : rapprocher les producteurs et les consommateurs

Intervention de Christelle de Crémiers

 

Les transformations profondes que l'agriculture a expérimentées depuis un demi siècle peuvent se caractériser par le lourd tribut payé à la productivité : érosion de la biodiversité et des espèces, émissions de gaz à effet de serre, pollution des sols, de l'air et de l'eau, nouvelles maladies liées aux pesticides et à la malbouffe. Cette transformation s'accompagne aussi de la fermeture constante des fermes et par la concentration des exploitations, de l'endettement chronique et des prix cassés. La montée en puissance des multinationales de l'agro-industrie, aidées par l'industrie des intrants chimiques, en est la première cause.

Permettez-moi d'illustrer mon propos avec l'exemple de l'allergie au gluten. On peut avoir l'impression que l'allergie au gluten est un phénomène soudain qui relève de l'imagination de personnes influençables. Ce n'est malheureusement pas le cas. Depuis plusieurs dizaines d'années, les ingénieurs agronomes ont fabriqué des blés avec six fois plus de gluten que les espèces de blé naturelles adaptées à notre organisme. Les ingénieurs chimistes, de leur côté, ont conçu dans leurs programmes de recherche du gluten de synthèse qui vient s'ajouter au gluten produit par les nouvelles espèces de blé dans les ateliers de pâtisseries industrielles. Pourquoi un tel engouement pour le gluten de la part de l'agro-industrie et de la restauration rapide ? Car le gluten permet d'accélérer la panification, passant de trois heures à moins d'une heure et donc de réaliser des gains de productivité. "McDo", premier consommateur de blé en Europe, est à l'origine de cette augmentation très importante de gluten dans notre alimentation. Il est le premier bénéficiaire des gains de productivité liés au gluten. Mais en attendant, les espèces naturelles de blé ont disparu en France. Il est impossible de cultiver des blés avec le taux initial de gluten, même en bio. Et au fil des années, les allergies au gluten sont apparues chez de plus en plus de personnes.

Le rapport qui nous est présenté pose un cadre approprié pour tendre vers une meilleure protection des agriculteurs face à l'engrenage de recherche de productivité des multinationales de l'agro-industrie et de la restauration rapide. Le premier antidote est le rapprochement entre les producteurs et les consommateurs grâce à la relocalisation d'une agriculture diversifiée. La stratégie de l'alimentation a pour objet, notamment, de structurer la demande de produits locaux et biologiques de la part des acteurs de la région : familles, artisans, industries alimentaires... A ce titre, le lancement du projet de restauration collective dans les lycées et les CFA de la région constitue un levier fondamental pour renforcer l'évolution de l'agriculture selon le scenario AFTERRES. Le scenario de transition agricole, alimentaire et climatique que les Régions volontaires, comme la Région Centre Val de Loire, ont étudié.